Conférence Spiros Agathos — Symposium sur les OGM
Vous êtes ici : Accueil / Programme / Conférence Spiros Agathos

Conférence Spiros Agathos

Les microorganismes génétiquement modifiés - deux poids et deux mesures?


En tant que les organismes les plus simples de la biosphère, les micro-organismes ont été les premiers à être modifiés par génie génétique, depuis que les scientifiques ont appris, il y a plus de trois décennies, comment ‘couper et coller’ des gènes provenant d’entièrement différents organismes et les insérer aux microbes en vue de leurs attribuer des fonctions nouvelles ou modifiées. Les micro-organismes génétiquement modifiés (MGM) sont généralement utilisés a) à des fins thérapeutiques (souches productrices de médicaments tels que l'insuline humaine ou utilisés en tant que vaccins vivants), b) pour la production de molécules utiles (p.ex. des produits chimiques industriels ou des carburants alternatifs), c) pour la production d’aliments et de boissons, d) pour diverses applications dans le milieu naturel ou anthropique (p.ex. l'agriculture, la dépollution) et, last but not least, e) pour la recherche fondamentale en sciences de la vie. Comme ces sciences et les (bio)technologies associées avancent à un rythme de plus en plus rapide, le génie génétique est en train d'évoluer vers la biologie synthétique avec la possibilité très réelle de tout nouveaux micro-organismes: le génie génétique transfert de gènes d'un organisme à un autre tandis que la biologie synthétique se base sur la conception rationnelle d'un réseau génétique entier, qui est formé « artificiellement » à partir de composants issus de différentes espèces pour engendrer des nouvelles cellules bien plus prometteuses en matière de production de médicaments, de biocarburants, de bioplastiques … sans épuiser les ressources naturelles. L'attitude du grand public et de nombreux scientifiques vis-à-vis des MGM est décidément divisée. On pourrait dire que chaque fois que l'avantage est pondéré par rapport au risque potentiel perçu, ces micro-organismes «contre nature» sont considérés soit comme des atouts (p.ex. dans le cas des applications liées à la santé humaine) ou comme des menace insensés pour les humains et l'environnement (p.ex. dans le cas des applications liées à l'alimentation). Cette présentation tentera de définir la base scientifique du développement des MGM dans le contexte actuel d’applications tant bien-établies que émergeantes, et de proposer quelques critères qui pourraient faire progresser le débat au sujet de leur acceptation par le public et leur réglementation.

Voir la conférence...

Spiros Agathos

Spiros Agathos

Research Group of Bioengineering – Applied Microbiology & Bioprocess Cluster
Earth and Life Institute (ELI)
Faculty of Bioengineering, Agronomy and Environment
Catholic University of Louvain

Voir le CV